Le bilan cardiologique d’aptitude sportive sert-il à quelque chose ?

L’activité physique est unanimement recommandée pour ses bénéfices en prévention primaire et secondaire, mais elle peut exceptionnellement entraîner des complications graves. C’est la peur du trouble du rythme mortel apparaissant chez un sujet peu entraîné à l’occasion d’une activité intense et brutale, en raison d’une atteinte cardiaque sous-jacente méconnue, qui motive les demandes de certificats… Lire la suite Le bilan cardiologique d’aptitude sportive sert-il à quelque chose ?

Les grandes études de l’ESC – partie 3 : Hypertension artérielle

STEP : contrôle intensif de la pression artérielle chez le sujet âgé. Le leitmotiv en prévention cardiovasculaire est globalement lower is better, que ce soit pour les dyslipidémies, le diabète ou l’hypertension artérielle. La question de la cible tensionnelle à atteindre chez les patients âgés hypertendus reste un sujet de débat. Eric Maeker et moi-même… Lire la suite Les grandes études de l’ESC – partie 3 : Hypertension artérielle

Les grandes études présentées à l’ESC – partie 2 : insuffisance cardiaque ; fibrillation atriale

NB : Le clou de cette édition du congrès de l’ESC – en tout cas dans le domaine de l’insuffisance cardiaque – est sans aucun doute l’étude EMPEROR-preserved. L’implication des résultats de cette étude suggérant un bénéfice de l’EMPAGLIFOZINE dans la prise en charge de l’IC à FEVG préservée mérite un billet dédié et ils… Lire la suite Les grandes études présentées à l’ESC – partie 2 : insuffisance cardiaque ; fibrillation atriale

Les grandes études présentées à l’ESC – partie 1 : maladie coronaire

De très nombreuses études ont été présentées – et souvent concomitamment publiées dans de grands journaux – au cours du congrès de l’ESC qui s’est tenu du 27 au 30 août dernier. Petit tour d’horizon de certaines de ces études (sélection purement personnelle), en commençant par celles ayant trait à la prise en charge de… Lire la suite Les grandes études présentées à l’ESC – partie 1 : maladie coronaire

Nouvelles recommandations de l’ESC pour la prise en charge de l’insuffisance cardiaque

Avant de parler des recommandations elles-mêmes, un petit rappel des conditions dans lesquelles elles ont été rendue publiques. On s’attendait à ce que ces nouvelles recommandations pour la prise en charge de l’insuffisance cardiaque soit dévoilées lors du congrès 2021 de la Heart Failure Association s’est tenu en juillet dernier, en même temps qu’une publication… Lire la suite Nouvelles recommandations de l’ESC pour la prise en charge de l’insuffisance cardiaque

N’allons pas trop vite dans le PARADIGM

Dans ses recommandations de 2016, la Heart Failure Association (HFA) – filiale de l’European Society of Cardiology – proposait de traiter par SACUBITRIL/VALSARTAN (S/V) les patients restant symptomatiques en dépit d’un traitement bien conduit par inhibiteur de l’enzyme de conversion (IEC), bétabloquant (BB) et éventuellement antagoniste des récepteurs minéralocorticoïdes (ARM) (SPIRONOLACTONE ou EPLERENONE). Il s’agissait… Lire la suite N’allons pas trop vite dans le PARADIGM

Après l’hôpital : réflexions sur le suivi après décompensation cardiaque en cardiologie de ville

Syndrome complexe et responsable d’atteintes systémiques, touchant des patients souvent âgés et souffrant de nombreuses comorbidités, l’insuffisance cardiaque est un défi dont la prise en charge demande de réfléchir à l’amélioration du parcours de soin. Les décompensations cardiaques sont fréquentes et sont un tournant dans l’évolution de la maladie. Le risque de réhospitalisation et de… Lire la suite Après l’hôpital : réflexions sur le suivi après décompensation cardiaque en cardiologie de ville

Il n’y aura pas d’épidémie de myocardite…

La possibilité que le SARS-CoV-2 soit responsable de myocardites a été évoqué dès le début de la pandémie. Elles ont été mentionnées dans les premières cohortes chinoises – associées à une importante mortalité – et plusieurs case report de myocardites fulminantes en phase aigüe ont été publiés. La découverte que le SARS-CoV-2 infectait les cellules… Lire la suite Il n’y aura pas d’épidémie de myocardite…

Comme un goût de mars 2020…

Encore une fois, l’emballement a commencé par un communiqué de presse, au sujet d’une molécule ancienne et miraculeuse, solution à l’épidémie à SARS-CoV-2, qui diminuerait de manière importante les décès et les hospitalisations si elle était administrée précocement. Nous ne sommes pourtant pas en mars 2020, mais en janvier 2021. Il y avait quelques raisons… Lire la suite Comme un goût de mars 2020…

Non, ce n’est pas le retour de l’ablation de fibrillation atriale

Note préalable : ce billet aborde la fibrillation atriale en dehors du cas de l’insuffisance cardiaque à FEVG altérée. La question du contrôle du rythme dans la fibrillation atriale est l’objet de longs débats depuis de nombreuses années dans la communauté cardiologique. La fibrillation atriale est à l’origine d’un remodelage de l’atrium gauche, peut faciliter… Lire la suite Non, ce n’est pas le retour de l’ablation de fibrillation atriale